juillet 6, 2022

12 ans de bonnes et mauvaises passes : le casier plein de la NSCC

Ce samedi 13 février la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) célébrait ses 12 ans d’existence à son siège situé dans la commune de Kasa-vubu. En jonctions avec certains de ses membres venus du Congo profond, la NSCC a fait de cette célébration une tribune d’auto-évaluation de ses 18 programmes d’activité.

S’exprimant en marge de cette journée, Jonas Tshiombela, coordonnateur de la NSCC précise : « 12 ans après, nous avons connu tous les moments : difficiles et bons. Et c’est les 12 ans d’évaluation de notre action comme structure citoyenne engagée sur les questions de la démocratie, sur les questions de droits de l’homme, sur les questions de la promotion et de la participation de la femme, sur les questions de l’environnement – aujourd’hui-, mais aussi de l’accompagnement d’un certain nombre de leaderships qui veulent s’engager sur la gouvernance de la nation. Ces douze ans sont moments de réflexion. Nous pensons que d’ici notre quinzième anniversaire, la Nouvelle Société Civile Congolaise devra avoir un nouveau plan stratégique, une nouvelle vision enrichis par l’expérience et leçons tirés des 12 ans. C’est autant de questions qui se posent à nous. »

De son côté, l’abbé Jerry Lukela, représentant de la NSCC dans le diocèse de Kole au Sankuru a tenu à rappeler que, conformément à son slogan : « Peuple, plus rien ne passera sans nous »  et a ainsi incité la population à être éveillé tout en étant engagé pour assumer ses responsabilités plutôt que de rester passive et laisser la responsabilité de notre pays seulement aux acteurs politiques. «  Elle (la population) doit être active et dynamique et s’engager dans tous les chantiers de développement de notre pays» a conclu le prélat.

Il faut noter que la Nouvelle Société Civile Congolaise est un vaste réseau national créée le 13 février 2009. Cadre de refondation de la société civile en RDC, d’engagement civique, de participation citoyenne, et de promotion des valeurs de la gouvernance démocratique. Son but c’est la défense des intérêts et le bien être des peuples congolais et de la République démocratique du Congo. Son objectif global est de mener un plaidoyer pour la promotion du bien-être intégral et intérêts de la population congolaise, contribuer à influencer l’appropriation et l’ancrage de la gouvernance démocratique, électorale et la bonne gouvernance à tous les niveaux de tous les secteurs et domaines de gouvernance nationale, renforcer la culture du contrôle citoyen, la participation citoyenne et la recevabilité au niveau de la gouvernance locale et communautaire. Rassemblant plus de 800 organisations membres réparties dans les 26 nouvelles provinces du pays, la NSCC implémente une stratégie orientée sur le renforcement des capacités techniques, matérielles, organisationnelles des membres et des communautés à la base par les projets et / ou programmes dans divers domaines comme : la formation des paysans en développement rural durable, l’organisation des séminaires, la réalisation des études, enquêtes et consultations, le plaidoyer, lobbying et mobilisation sociale et l’environnement. La NSCC procède aussi à l’édition et la publication des données sur le cadre de vie et sur les questions touchant au bien-être des populations tant rurales qu’urbaines.

                                                                                                              Freddy Kabeya

  •  
  •