juillet 6, 2022

Dr Elisabeth Mukamba rassure sur la reprise prochaine de la vaccination anti-covid-19

                  Au cours d’une journée scientifique sur la vaccination contre la Covid-19, ténue le vendredi 26 mars dans la salle Monekosso de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), docteur Elisabeth Mukamba, directrice du Programme Élargi de Vaccination (PEV) a, laissé entendre que certaines personnes décédées de covid-19 pouvaient bien être protégées si elles étaient très bien protégées et vaccinées.

                 C’est devant un panel de scientifiques, experts sanitaires de l’OMS et d’autres venus de divers horizons que les échanges ont eu lieu.  

              Réaffirmant de l’intérêt de la vaccination comme moyen incontournable dans la lutte contre la pandémie covid-19 la principale intervenante du jour a démontré que l’impact opérant d’une vaccination est avant tout de prémunir son bénéficiaire en le dotant d’immunité vis-à-vis du virus indexé.

              C’est aussi l’avis partagé par Dr Daniel Nimpa,  le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en RDC qui souligne que «lLa vaccination est efficace et grâce à elle, on tire plusieurs bénéfice essentiels notamment, sauver des vies en réduisant la survenue des formes sévère, préserve l’économie puisque la pandémie a causé la faillite dans plusieurs économies ».

              Concernant le vaccin AstraZeneca, le professeur Kabututu Zakayi a tout d’abord précisé que les vaccins sont complémentaires aux autres mesures qui existent déjà telle que la mesure de la distanciation sociale, de port des masques, de lavage des mains, etc.  Le fait que son efficacité soit maintenant reconnue par tous les corpus scientifique, il reste un de 4 vaccins préconisés par l’équipe d’experts congolais indépendants, lesquels sont à nouveau en pleine réévaluation des données sur ce même vaccin. Mais, d’ores et déjà assure-t-on, rien, aujourd’hui, ne s’oppose plus à utilisation du vaccin AstraZeneca.

             Quant à la montée en puissance de l’infodémie anti vaccin covid-19 ou gestion de fausses informations concernant ce vaccin, Dr Muya Dibaya a insisté sur le fait que la République démocratique du Congo doit renforcer sa communication sur la vaccination en vue de lutter contre les fausses nouvelles. Pour lui, le combat que mène la RDC est contre la pandémie et la désinformation de la population qui prend de l’ampleur.

               Il a été établi que dans les prochains jours, le groupe technique et consultatif qui oriente le pays sur les décisions à prendre sur la vaccination, va  rendre son avis sur la reprise de la vaccination.

                De commun accord tous les scientifiques associés se disent militer pour l’avènement d’une pharmacovigilance active alors que de son côté la faculté de médecine de l’UNIKIN dit rester déterminée à continuer de jouer son rôle d’éclaireur.

La Rédaction