décembre 3, 2022

Les artistes de la scène déposent leur mémo auprès de Sama Lukonde

Ce lundi 01 mars à l’Hotel du Gouvernement, une délégation des opérateurs du théâtre congolais a présenté au premier ministre Sama Lukonde un mémorandum indexant un certain nombre des maux dont souffre l’espace culturel national.

 La rencontre avec le premier ministre était placée sous le cadre des consultations que mène ce dernier avec toutes les forces vives de la nation en vue de la formation du gouvernement de l’Union Sacrée pour la Nation.  Ces opérateurs culturels étaient venus au nom de l’Institut International de Théâtre (IIT) que préside le député honoraire Valentin Mitendo Mwadi Yinda.

Le mémorandum de l’IIT en appelle à une politique culturelle offensive axée autour de la loi portant la politique culturelle de la RDC, de la définition du statut de l’artiste, du subventionnement des structures artistiques indépendantes, du profil de l’animateur du Ministère de la Culture et des Arts ainsi que  sur la matérialisation de l’économie de la culture.

Il faut aussi rappeler que le dépôt de ce mémo tombe à propos surtout que cette année la thème de la présidence de l’Union Africaine que mène la RDC est : « Arts, culture et patrimoine : un levier pour construire l’Afrique que nous voulons ». C’est donc à ce double titre que le chef de la délegation de l’IIT, Valentin Mitendo, a tenu a souligner l’impact de la prise en compte de leur mémo pour un redressement avéré du secteur culturel congolais. Il faut préciser que c’est d’expérience qu’agit le président de l’IIT car il a été le Directeur technique de Population Média Center et est l’actuel directeur et un des co-fondateurs est aussi le président de la prestigieuse Compagnie Théâtre des Intrigants laquelle célébrera l’année prochaine ses 40 ans d’existence.

 Outre Valentin Mitendo, la délégation de l’IIT comprenait aussi certaines sommités du théâtre vivant de la République Démocratique du Congo dont Annie-Pierrette Biasi Biasi, comédienne, metteur en scène, enseignante de théâtre à l’Institut National des Art (INA). Les deux autres membres de la délégation étaient Justin-Myriam Shaumba Muludiki, comédien, metteur en scène, médiateur et communicateur culturel ainsi que Amédée Malala, comédien, metteur en scène, président de l’association des régisseurs des arts de la scène de la RDC.

Et, ce mémo tire donc la sonnette d’alarme pour paraphraser Marcus Garvey qui disait : « Un peuple qui ne connaît pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racines. »

                                                                                                           Freddy Kabeya