décembre 3, 2022

Lutte anti-covid-19 : la RDC réceptionne plus de 250.000 doses du nouveau vaccin Moderna

              La soirée du lundi 6 septembre 2021, la Vice-Ministre de la Santé, Hygiène et Prévention Véronique Kilumba Nkulu a receptionné à l’aéroport international de N’djili, un lot important du nouveau type de vaccin contre la Covid-19, appelé Moderna (m RNA 1273).

              Ce premier lot du vaccin Moderna est constitué de 250.320 doses.

Du côté de l’ambassade américaine on souligne que ce don fait partie des efforts du gouvernement américain et de l’Union africaine pour assurer un accès équitable aux vaccins COVID-19 via le réseau COVAX.

               Les 250 320 doses de vaccin données font partie de l’engagement des États-Unis à fournir initialement au moins 25 millions de doses à l’Afrique. « Cette première tranche de doses de vaccin contribuera à protéger le peuple congolais des effets dévastateurs du virus COVID-19 », a déclaré l’ambassadeur des États-Unis en République démocratique du Congo, Mike Hammer.

                  Quant à la Vice-Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, l’arrivée de ce lot marque à ce jour une étape importante et historique dans la lutte contre la Covid-19 en République Démocratique du Congo où la réponse sanitaire sera à jamais renforcée, avec l’introduction de ce nouveau vaccin « Moderna ».

Il faut noter que le vaccin Moderna sera utilisé en premier lieu dans les 15 provinces prioritaires à forte prévalence de Civid-19 sur les 26 que compte le pays.

‘‘C’est vraiment un grand atout et un plus dans la riposte contre la Covid-19 pour le pays. Hier, nous avons réceptionné Astrazeneca, mais aujourd’hui nous recevons Moderna et dans les tous prochains jours, on aura encore les autres types de vaccin. Nous nous sommes dits qu’il est important de diversifier les types de vaccin afin de donner l’opportunité au congolais de pouvoir choisir son vaccin. Pour lutter contre l’infodémie, notre objectif est que chaque personne cible soit vaccinée et c’est un libre choix.

                      La vaccination est libre et gratuite. Nous essayons d’expliquer le bien-fondé pour que chacun y adhère », a expliqué la Vice-Ministre de la Santé en justifiant la diversité de vaccins en RDC.

Signalons que le vaccin du laboratoire américain Moderna a obtenu une autorisation de mise sur le marché en Europe depuis le 6 janvier dernier. Il est devenu le deuxième vaccin à être administré dans l’Union Européenne. Comme le vaccin Pfizer/BioNTech, celui de Moderna est à ARN messager et nécessite deux injections.

Contrairement aux vaccins traditionnels (contenant le virus atténué ou inactivé), ce vaccin contient de l’acide ribonucléique (ARN) renfermant le code génétique de la protéine de pointe du coronavirus.

C’est ce que l’on appelle l’ARN messager. Une fois ces antigènes injectés dans l’organisme, la réponse immunitaire va se déclencher. Ainsi, le corps reconnaîtra les protéines du coronavirus lorsqu’il les rencontrera de nouveau. Cette technologie a l’avantage d’être facile à produire et peu onéreuse.

                       Le vaccin américain Moderna affiche un taux d’efficacité de 94 % contre le SARS-CoV-2 (y compris chez les formes sévères), après l’administration de deux doses recommandées (0,5 ml chacune) et espacées de 28 jours minimum. Chez les personnes de plus de 65 ans, l’efficacité du vaccin est d’environ 86,4 %.

Le vaccin de Moderna peut « être utilisé chez les personnes de 18 ans et plus, y compris chez les plus âgées du fait de son efficacité et de son profil de tolérance satisfaisant ».