juillet 6, 2022

Religion : Mgr Utembi rempile à la tête de la Cenco

                         A l’issue de la 57ème Assemblée plénière de la Cenco tenue du 12 au 15 octobre 2020 au centre d’accueil Caritas Congo, sur l’avenue Basoko, dans la commune de la  Gombe à Kinshasa Mgr Marcel Utembi est réélu président de la Cenco pour un deuxième mandat de quatre ans alors que Mgr José Moko Ekanga, évêque d’Idiofa, est élu vice-président en remplacement du cardinal Fridolin Ambongo.

                          Selon l’ACP qui nous livre cette information reçue du site de la CENCO, ces assises, ont aussi procédé à la réélection et à l’élection de quelques évêques dans les différentes structures de cette Instance suprême de l’Eglise catholique famille de Dieu en RDC, tels que Mgr Placide Lubamba, président de la Commission épiscopale de communication sociale Cecos, Mgr Jean Bertin Nadonye, de la commission épiscopale Justice et Paix et Mgr Timothée Bodika évêque de Kikwit pour l’apostolat des laïcs (Ceapl).

                            Concernant le Conseil d’administration de l’UCC, Mgrs, Fulgence Muteba, évêque du diocèse de Kilwa Kasenga, président suivi du vice-président, Marcel Madila archevêque de Kananga et de membres comme Mgrs Donatien Bafuidinsoni et d’Étienne Ung’EyowUn.

                            Dans le discours de clôture de la session, le président de la Cenco et archevêque de Kisangani, a souligné que dans le cadre des travaux prévus à la présente session, l’ Assemblée plénière a reçu les rapports de douze commissions épiscopales. Les décisions prises devront être mises en œuvre et les orientations pastorales dégagées suite à ces rapports, seront poursuivis pour que l’élan de cette session retentisse dans la vie des diocèses.

Il a, par la même occasion, évoqué l’adoption des dossiers présentés par le comité permanent et leur amendement devant s’ajouter aux instruments de la pastorale d’ensemble notamment : le catéchisme national inculturé, le Directoire pour la pastorale de mariage et de la famille, des mesures d’application de l’accord-cadre entre le Saint-Siège et la RDC et des statuts de l’Ordinariat militaire, sans oublier la création de l’Agent général de l’Assurance (AGEAS) au sein de la Cenco.

                           En outre, les documents fondamentaux relatifs au traitement des cas d’abus sexuels sur les mineurs ont été mis à la disposition. L’attention de l’Assemblée plénière de la Cenco a été également fixée sur la situation socio pastorale du pays : tant de défis s’imposent aux évêques membres de la Cenco sur plusieurs plans, sociopolitique, économique, sécuritaire et humanitaire ainsi que sur le plan des droits humains.