TJulienne Mpemba indexe Thambwa Mwamba, Kalev et l’ancien ambassadeur belge à Kinshasa

Réagissant hier mercredi sur Radio Elikya, Julienne Mpemba, la belgo-congolaise accusé de trafic d’enfants en Belgique a tour à tour chargé Dieu-Merci Kitambo, Thambwa Mwamba, Kalev ainsi que Michel Lastschenko  l’ancien ambassadeur belge à Kinshasa.

Pour rappel, suite à une affaire de trafic d’enfants congolais, Julienne Mpemba, belge d’origine congolaise vit maintenant en liberté provisoire avec port de bracelet électronique. Cela après avoir passé deux ans en détention. Ces derniers jours elle a fait publier dans certains médias congolais une interview sponsorisée pour clamer son innocence. Etant tombé sur cette interview, Dieu- Merci Kintambo, l’un de témoins directs de cette affaire depuis ici à Kinshasa a accepté de nous accorder un témoignage exclusif (que vous pouvez suivre en cliquant ici) qui taille en pièce tout l’argumentaire de Julienne Mpemba. Certains autres médias dont la Radio Elikya ont repercuté la poignant témoignage de Dieu- Merci Kintambo. C’est ainsi que, usant de son droit de réponse, la fondatrice de l’orphelinat Tumaini s’est exprimé hier au téléphone depuis la Belgique sur les antennes de Radio Elikya. Dans son intervention, tout en s’inscrivant en faux contre les allégations de Dieu-Merci Kitambo elle met en cause de façon explicite le président déchu du Sénat Alexis Thambwa Mwamba, Kalev Mutond, l’ex directeur de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) ainsi que Michel Lastschenko, l’ancien ambassadeur belge à Kinshasa. On dirait donc que le feuilleton ne fait que commencer ici à Kinshasa.

Freddy Kabeya