septembre 25, 2022

Transport : lancement des travaux de la construction du port en eaux profondes à Banana

                   Ce lundi 31 janvier 2022 ont officiellement été lancés les travaux de la construction du port en eaux profondes de Banana dans le Kongo Central.

                    Pose de la première pierre par le président de la République Félix Tshisekedi et interventions des ministres concernés ont émaillé la cérémonie.

                    L’hôte de circonstance, le gouverneur a.i du Kongo Central, Justin Luemba a souligné que grâce à l’activité du port, de nombreux emplois directs et indirects seront créés.

                     De son côté, le responsable du DP WORLD, l’entreprise contractante émirati, a exprimé son vœu que Banana devienne véritablement une plaque tournante sous-régionale du commerce et d’échanges divers.

                       Pour un coût total de 1,2 milliard USD, ce port pourra ventiler un traffic annuel de 322.000 conteneurs sur une plateforme de stockage de 600 m, une plateforme de 25 hectares pour le stockage de grands porte-conteneurs soit une capacité annuelle de 322 000 porte-conteneurs. La première phase qui va jusqu’en 2025 est évalué à 350 millions de dollars. Cependant, à la fin, le port en eaux profondes de Banana sera en mesure d’accueillir des navires d’une capacité de 18 000 équivalents vingt pieds.

                         Il faut souligner que l’érection de ce port en eaux profondes a été levé comme option par les actuels gouvernants avant d’enclencher la construction du pont route-rail Kinshasa- Brazzaville. Cette dernière initiative faisait planer le spectre de déperdition évidente de l’activité, et cela avait attisé l’ire des notables Nekongo qui il y a de cela 31 mois, en juillet 2019 avaient organisés une manifestation d’envergure pour exiger la construction de ce port avant celle du pont route-rail Kinshasa et Brazzaville. Ainsi s’insurgeait Albert-Fabrice Puela qui ameutait : ‘’ Réveillons-nous car notre avenir est en jeu. Si on jette ce pont avant le port en eaux profondes de Banana, Matadi deviendra un cimetière, Boma va reculer, les navires vont accoster à Pointe-Noire et notre fret sera géré à partir de là et de Kinshasa ‘’

                   Espérons que cette entame n’aille pas rejoindre le long répertoire non des projets sans lendemains mais pourtant lancés en grande pompe.